02/08/2018

Conseils d’architecte : Comment intégrer un plan repas au mobilier de cuisine

Table repas intégrée cuisine ouverte siematic IDKREA Rennes
coin repas cuisine haut de gamme-IDKREA Rennes
coin repas cuisine contemporaine IDKREA Rennes
table repas sur ilot de cuisine IDKREA Rennes
plan bar cuisine moderne noir bois IDKREA Rennes

Lors de l’étude de votre future cuisine, le plan repas est rarement négligé et oublié. Espace essentiel de votre quotidien, il est l’un des éléments permettant de faire de votre cuisine un vrai espace de vie, apportant chaleur et convivialité. Son hauteur et les possibilités d’intégration sont deux éléments primordiaux à considérer …

Voici quelques conseils techniques pour optimiser l’agencement de votre cuisine… Trois hauteurs et six solutions possibles s’offrent à vous.

1 - La hauteur de table classique - 75 cm

Séparer

La table indépendante : la solution classique qui a fait ses preuves… En séparant la table de cuisine de vos meubles, vous êtes libre de créer une ambiance déco souhaitée au sein de votre espace cuisine, tout en gardant des chaises classiques, qui pourront se retrouver autour de la table de votre cuisine comme dans votre séjour.
Solution à envisager quand votre cuisine est fermée, ce qui évite le double emploi avec la table de séjour.

Dès lors que la cuisine est ouverte sur le séjour mais que l’on souhaite garder une hauteur de table classique, on envisage la deuxième solution :

Décrocher

Un décrochement pour isoler la zone de préparation et celle de repas… Le plan table reste ainsi dépendant visuellement de la cuisine, il doit être en harmonie avec le style prévu, tout en pouvant se permettre une certaine fantaisie, ou un revêtement différent. Le point positif, pas besoin de changer d’assise…on garde les chaises classiques ou on emprunte celles du séjour. Cette jolie solution a été illustrée dans une de nos dernières réalisations, une sublime cuisine SieMatic Classic.

astuce : Lorsque votre budget est trop restreint pour permettre d’acheter 6 chaises séjour et 4 chaises cuisine :  on aère ces deux espaces ouverts, la cuisine et le séjour, en dispersant les assises…4 chaises peuvent rester autour de la table de séjour et deux dans le cuisine.

2 - La hauteur de plan de travail - 93 cm

La deuxième hauteur est devenue depuis un certain temps LA solution à envisager dans le projet de l’aménagement de la cuisine ouverte. Les avantages sont nombreux - l’augmentation de la surface de travail, plus d’ergonomie, plus de convivialité et d’interactions. Voici les différentes façons de travailler la table à hauteur de votre plan de travail.

Enchâsser

Qu’on soit dans la même matière de plan de travail, ou que l’on change de matière, cette méthode consiste à jouer sur l’épaisseur du plan table tout en s’alignant avec le dessous du plan de travail. On définit alors un vrai espace de repas, tout en l’intégrant au meuble de cuisine, comme dans le cadre de cette belle réalisation d’une cuisine haut de gamme contemporaine SieMatic Pure, effectuée à Paris.

Superposer

De la même façon  que dans la première astuce, on peut jouer sur la bi matière et une épaisseur plus importante… à la différence, ce plan table vient se poser par dessus le plan de travail, solution moins onéreuse  que l’enchâssement qui nécessite un travail supplémentaire dans la découpe.

Ces deux méthodes sont idéales lorsque l’on décide d’intégrer un grand plan table sur un îlot, dans une pièce en longueur. On évite ainsi que l'îlot soit trop allongé, fade et épurée. Créer cette rupture permet de continuer à jouer sur la longueur tout en ayant créé deux espaces distincts, qui  gardent tous ses  avantages.

Prolonger

Cette option permet de prolonger le plan de travail, pour en faire votre espace de repas. Sans décalage entre les deux espaces, vous obtiendrez alors un îlot complètement uniforme, linéaire et qui sera plus grand. Idéal pour augmenter visuellement votre îlot dans une pièce moins longue, mais également votre surface en plan de préparation.

Parlant  des avantages, ces trois solutions vous permettent d’agrandir votre plan travail… le fait d’avoir un espace supplémentaire de la même hauteur apportera un confort indéniable à la vie de la cuisine. Vous pourrez par exemple faire un dressage à l’assiette et les disposer sans empiéter sur votre espace de préparation culinaire.

Second avantage : l’ergonomie ! Les tabourets étant moins hauts que ceux prévus pour un plan bar, et plus hauts que les chaises classiques, ils sont à la hauteur la plus ergonomique pour s’asseoir ! Ils nous évitent à la fois l’effort pour monter dessus - pénible pour les enfants comme pour les personnes âgées - mais également de se baisser trop bas - peu adapté  aux  les personnes âgées.

Améliorer l’interaction entre vous et vos convives : à la hauteur du plan de travail, la personne assise ne sera ni trop haut ni trop bas positionnée par rapport à la personne qui reste éventuellement debout pour finir de préparer le repas. Se retrouver à la hauteur « égale » efface la gêne et permet de créer une fluidité dans les échanges, aussi bien avec vos invités, famille qu’avec vos enfants.

3 - La hauteur de plan bar - 110 cm

Surélever

Le plan repas surélevé est souvent employé dans les ménages plus jeunes, pour apporter convivialité et un esprit « décontracté ».

Sa hauteur est généralement de 1m10/15 et il s’intègre à l'îlot avec des petites consoles en laissant une profondeur de 30-40cm pour pouvoir y glisser nos jambes aisément.

Très souvent qualifié de « mange debout », c’est à la fois un avantage et un inconvénient. Si vous souhaitez un petit coin repas dans votre cuisine, juste pour dépanner, pour un petit-dej ou un repas pris sur le pouce, alors ce plan bar de 2/3 personnes est idéal.

Il doit cependant être utilisé à bonne escient ! Pour des repas en famille dans votre cuisine, à 4 ou à 5… on oublie le plan repas ou vous vous retrouverez très vite avec ce que l’on peut voir régulièrement : le rang d’oignon ! Idéal pour favoriser l’échange entre les deux personnes situées aux extrémité, n’est ce pas ? De plus, avec des enfants au sein du foyer, le tabouret de bar est très vite un élément à risque pour les chutes.

Notre avis : On se souvient que le plan bar n’excède pas plus de 30/40 cm de profondeur… On laisse tomber l’idée de pouvoir s’y étaler autant que sur une table. Les tabourets, très hauts, ne sont pas ce qu’il y a de plus ergonomique pour tous les membres de la famille. Cependant, on choisit cette option si vous n’y prenez que quelques repas à deux, ou pour déguster un bon verre de vin entre amis…

Vous désirez faire appel à un architecte d'intérieur ?

Contactez-nous

 

Marque Bretagne